5 choses que nos pères ne nous ont pas dit à propos du rasage

Je pense ne pas me tromper en disant que lorsque nous étions tous de jeunes hommes, la plupart d’entre nous regardions nos pères se raser devant le miroir tous les matins. Certains d’entre nous se joignions à l’action en simulant un rasage avec des rasoirs qui n’avaient pas de lame. Un processus devenu tellement habituel que, lorsque notre tour est venu de devoir nous raser, nous pensions savoir exactement comment procéder.

En vérité, la plupart d’entre nous avons eu beaucoup de mal avec le rasage, du moins lors de nos débuts, simplement parce qu’il y a des conseils importants et des astuces que nous n’avons jamais reçu de nos papas. Rassurez-vous : nous avons compilé une liste de 5 petites choses que nous aurions dû apprendre d’eux, car il n’est jamais trop tard pour bien faire. N’hésitez pas à laisser un petit commentaire à la suite de l’article si vous avez d’autres conseils à partager avec tout le monde.

1 – Tirez votre peau

Si vous êtes un tant soit peu comme moi, une fois que vous vous êtes rasé et que votre visage est correctement rincé, il y a toujours des petits endroits où les poils persistent. La raison est que la plupart d’entre nous ne font pas l’effort de tirer suffisamment sur leur peau, de manière à ce que le rasoir puisse avoir accès à tous les poils. Bon, d’accord : vous êtes jeune et vous n’avez pas encore de rides… mais croyez-en mon expérience : il peut encore y avoir des poils cachés dans certains recoins de votre visage, jeune ou bien moins jeune !

Par ailleurs, si vous avez des cicatrices, des grains de beauté – quelques imperfections, en gros – tirez votre peau de manière ferme afin de diminuer les risques de coupures avec le rasoir. Pensez-y un peu comme lorsque vous tondez la pelouse et que le jardin est couvert de bosses et de racines. C’est tout à coup moins facile de passer sur chaque endroit du terrain, n’est-ce pas ? Sur le visage, c’est exactement pareil. Facilitez-vous le travail et tirez sur votre peau lorsque vous vous rasez.

2 – Ralentissez un peu

Nos vies sont souvent bien remplies, surtout lorsque nous sommes jeunes et que nous venons de fonder une famille. Cela nous donne l’impression que nous devons faire les choses trois fois plus vite. Cela peut être vrai dans certaines circonstances, mais n’en faisons pas pâtir notre visage pour autant ! Il y a plusieurs raisons à cela :

  1. En vous rasant trop rapidement, vous êtes quasiment certain de manquer quelques endroits et de vous rendre compte quelques heures plus tard qu’il reste des poils dans le cou.
  2. En vous rasant trop vite, vous risquez de vous couper ; si cela vous est déjà arrivé, vous savez qu’il faut plusieurs minutes pour arrêter les saignements (ce qui vous prendra plus de temps, de toute façon) ;
  3. En vous rasant plus lentement et sur des zones moins larges, vous gagnerez du temps. Les passages longs et rapides du rasoir ne font qu’obstruer les lames. Avez-vous déjà observé que, lorsque vous vous rasez, vous nettoyez votre rasoir toutes les 10 secondes ? En voici la preuve.

Croyez-moi : en vous rasant plus lentement et plus calmement, vous y gagnerez sur tous les tableaux, que ce soit sur la qualité de rasage et la netteté, que sur l’entretien de vos lames. Prenez ce rituel du rasage comme un moment de détente et, pour les plus aguerris, n’hésitez pas à vous munir d’un rasoir de sécurité, augmentant positivement cette expérience réservée aux hommes.

3 – Utilisez une huile avant rasage

Ce n’est pas une obligation, mais cela ne coûte pas cher et ne prend pas beaucoup de temps, d’autant plus que les avantages sont énormes. Tout ce que vous avez à faire est d’appliquer cette lotion afin de rendre votre rasage plus propre, plus glissant pour les lames, augmentant ainsi le côté sécurité contre les coupures. Certes, l’huile avant rasage n’est pas nécessairement un produit que nos pères et nos grands-pères auraient utilisé dans le passé, mais que vous devez absolument essayer, vous nous en direz des nouvelles !

Si vous recherchez à obtenir un résultat de rasage rapide et propre, c’est exactement ce qu’il vous faut et une huile de pré-rasage de qualité vous mènera loin.  Mieux encore : je pense que c’est quelque chose que nous devrions nous-mêmes faire découvrir à nos fils. Les huiles de pré-rasage sont souvent sous-estimées et ses bienfaits méconnus. Réintégrons-les dans notre routine et améliorons l’efficacité de notre rasage.

4 – Rasez-vous dans le sens du poil

Ceci est particulièrement délicat, car beaucoup d’entre nous ont une tendance à se raser contre le sens du poil. Nous pensons que cela nous donne un meilleur angle, et donc un rasage de plus près. En théorie, cela peut être vrai dans certains cas, mais la plupart du temps cette technique conduit directement au « feu du rasoir ».

Si vous avez déjà fait l’expérience d’une brûlure de rasoir, vous savez à quel point cela peut être douloureux et vraiment désagréable. En outre, le rasage contre le sens du poil peut conduire à des poils incarnés qui peuvent être également très douloureux et laisser apparaitre de jolis petits boutons rouges sur le visage. C’est souvent le cas lorsque vient le moment de se raser les poils du cou. 

Pour atteindre les endroits difficiles, et avoir un rasage de près, rasez-vous dans le sens du poil. Ceci vous donnera un bon angle pour un rasage de près et ne créera aucune cause d’irritation ou d’inconfort. Côté cou, les choses peuvent se compliquer… Les poils du cou ont tendance à pousser dans tous les sens. La meilleure technique est simplement de vous familiariser avec la direction dans laquelle les poils poussent sur votre visage.

Tous les deux ou trois jours, passez vos doigts sur les poils naissant sur votre visage afin de vous familiariser avec la manière dont ils poussent. De cette manière, vous pourrez élaborer une stratégie et décider de la technique que vous adopterez sans vous couper et sans gâcher un rasage de près et propre.

5 – Evitez le sur-rasage

Croyez-le ou non, le sur-rasage existe bel et bien, et fait extrêmement mal. Nous voyons des hommes dans les publicités et dans des films qui ont une peau qui fait penser aux fesses de bébé… Ne vous y trompez pas : il n’en est pas de même dans la réalité ! La plupart d’entre nous ont quelques poils qui persistent par-ci par-la, peu importe ce que l’on fait. Mieux vaut l’accepter ; et pour plusieurs raisons :

  1. Les femmes apprécient beaucoup la présence de quelques poils ou la petite barbe de 3 jours bien taillée.
  2. Le sur-rasage présente plus d’inconvénients que d’avantages : il entraîne des poils incarnés, une irritation de la peau et notre cher « feu du rasoir ». Cela n’est pas agréable ; il semblerait qu’il faille donc se raser un jour sur deux pour éviter ce phénomène, c’est certainement la meilleure réponse.

Le mot de la fin

Voilà : c’est dit ! Vous avez eu droit aux conseils que nos pères auraient dû nous donner à propos du rasage, mais ne l’ont probablement pas fait. D’une manière ou d’une autre, nous savons que nous pouvons faire mieux et communiquer ces excellents conseils à nos fils.

Avez-vous quelque chose à ajouter ? N’hésitez pas à le faire en laissant un petit commentaire

Donnez-nous votre avis

Ecrire un commentaire