En étant l’alternative la plus prometteuse à l’épilation laser, l’épilateur à lumière pulsée fait partie des appareils à but esthétique les plus utilisés pour se débarrasser de ses poils. De plus, il est tout à fait possible d’en avoir un chez soi et de l’utiliser soi-même. Toutefois, l’utilisation de celui-ci implique de prendre quelques mesures et ce, pour pouvoir assurer une épilation bien réussie, mais aussi pour éviter toutes complications. De ce fait, avant d’utiliser un épilateur à lumière pulsée, il faut suivre quelques étapes, à savoir :

Etape n°1 : Est-ce que ma peau est compatible ?

Même si l’épilateur à lumière pulsée présente tous les avantages en ce qui concerne le domaine de l’épilation, il va sans dire qu’il n’échappe pas à quelques inconvénients. Parmi ces inconvénients, le plus important est sans doute sa limitation d’usage qui est conditionnée par le type de peau, mais aussi des poils de l’utilisateur.

En effet, pour pouvoir utiliser un épilateur à lumière pulsée, il faut au préalable définir son type de peau et la couleur de ses poils pour savoir s’ils sont compatibles ou non.

Pour pouvoir faire cela, il est avant tout nécessaire de savoir que les épilateurs à IPL ne prennent en charge que les types de peau assez clairs. En termes générales, il existe 6 types de peau, qui sont le blanc, le teint pâle, le beige brun, le brun léger, le brun foncé et le noir.

En se basant sur cela, la plupart des appareils à lumière pulsée ne sont efficaces que sur les types de peau allant du blanc au brun léger et que les poils doivent être noirs. Les peaux de couleurs plus bronzés, surtout les peaux noires ne peuvent donc pas être épilées par la lumière pulsée.

Etape n°2 : Est-ce que je ne présente pas de contre-indication médicale ?

Avant d’utiliser un épilateur à lumière pulsée, il est très important de lire le manuel d’utilisation (cela parait bête, mais peu de personne le fait…). Cela est nécessaire, puisque cet appareil peut parfois être contre-indiqué dans certains cas médical.

Par exemple, les femmes enceintes, qui allaitent ou ménopausées ne doivent en aucun cas utiliser l’épilateur. C’est le même cas pour les personnes atteintes du diabète, de maladies cardiaques, d’épilepsie ou aussi de maladie infectieuse etc.

De plus, durant la période d’utilisation d’un épilateur à lumière pulsée, il est également proscrit de consommer divers médicaments comme les photosensibilisants ou les anticoagulants.

On peut dire par ces restrictions que l’épilation à IPL est soumise à des conditions assez strictes. Donc pour ne pas faire d’erreur, il est crucial de toujours demander l’avis de son médecin et surtout aussi de savoir son état de santé.

Etape n°3 : On fait les choses dans l’ordre pour utiliser l’épilateur

Une fois avoir bien vérifié les étapes précédentes, il également crucial de bien suivre quelques règles d’utilisation avant de pouvoir recourir à une épilation à la lumière pulsée.

En effet, pour une épilation optimale, il faut au préalable bien préparer son corps des jours à l’avance, et pour cela il faut :

  • Se raser un jour avant l’épilation parce que l’épilateur IPL ne fonctionne correctement que sur les poils relativement courts.
  • Soigner et préparer sa peau puisqu’il est d’usage qu’une peau propre et sèche peut grandement éviter les complications.
  • Savoir choisir l’intensité du flash adaptée à sa peau, ce qui permet de réduire les risques de brulure et aussi d’assurer l’épilation. Généralement, ce point est indiqué dans le manuel d’utilisation.
  • Veiller à bien placer la tête de l’appareil contre la surface de la peau, ce qui déclenche ce dernier et évite de ce fait des flashs accidentels.
  • Déplacer progressivement l’appareil pour ne pas oublier chaque cm de la zone à épiler.
  • Bien régler l’appareil pour le mode  de flash. Une fois encore, il est préférable de bien s’informer sur l’utilisation de l’épilateur pour pouvoir bénéficier des réglages adéquats.

Etape n°4 : On planifie ses séances d’épilation sur plusieurs semaines

Pour un résultat optimal et garanti, il est souvent fréquent d’utiliser l’épilateur à lumière pulsée pendant une période assez longue qui s’étale sur  plusieurs semaines et même plusieurs mois. En effet, quelques séances ne suffisent donc pas pour éliminer définitivement tous les poils, puisque ces derniers ne poussent pas en même temps.

Pour cela, les premières séances, qui s’espacent de 2 semaines environ, visent surtout à conditionnés les poils pour qu’ils soient éliminés pendant les séances suivantes. De plus, la période entre les séances d’épilation doivent monter progressivement et ce, pour ne pas trop exposer la peau à la lumière pulsée, mais aussi pour laisser le temps pour les poils qui ne se sont pas encore développés durant les premières séances de sortir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.